Éducation

Africa Digital Campus

Le projet Africa Digital Campus, porté par l’institut de Recherche pour le Développement (IRD) et le West and Central African Research and Education Network (WACREN), en partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), vise à mettre en place une coopération rapide avec deux pays d’Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso et le Bénin, dans l’optique de renforcer l’offre d’e-learning (enseignement à distance) des universités. Il vise ainsi à contribuer et à assurer la continuité et la qualité des études supérieures et de la recherche dans un contexte où le rôle du numérique pour atteindre ces deux objectifs a été exacerbé par la crise sanitaire Covid 19. Le projet démarre en novembre 2021 pour une durée de 24 mois.

 

CONTEXTE

De nombreux pays africains ont adopté l’enseignement à distance comme moyen de relever le défi de l’éducation des citoyens et de la massification de l’enseignement supérieur auquel ils sont confrontés, avec plusieurs centres d’enseignement à distance et universités virtuelles créés au cours de la dernière décennie.
Mais la question critique de la disponibilité d’infrastructures informatiques adéquates et de services avancés pour permettre l’accès aux ressources, pour faciliter les processus d’apprentissage et les évaluations, persiste sur le continent. Elle a été mise en évidence par la crise actuelle de COVID 19, avec des millions d’étudiants africains empêchés d’accès aux campus.
Dans le même temps, l’accès abordable à une connectivité adéquate reste un défi car très peu d’établissements de recherche et d’enseignement supérieur sont aujourd’hui connectés aux réseaux de recherche et d’éducation NREN, en raison du coût élevé de la connectivité du dernier kilomètre et des réseaux de campus inefficaces.

ACTION

Le projet Africa Digital Campus a pour objectifs de :
• Permettre l’accès à distance des étudiants de l’Université Virtuelle du Burkina Faso et d’une université pilote du Bénin sous l’égide de l’Agence pour le Développement du Numérique à une offre de formation en ligne de qualité ;
• Renforcer les usages de la formation en ligne à une échelle locale.
Il s’agit d’un projet pilote qui vise à convaincre les décideurs de passer à l’échelle nationale à l’issue du projet, afin d’atteindre à terme tous les étudiants des deux pays. Le projet porte comme principes d’action la mutualisation et l’échange de connaissances entre les différentes parties prenantes. Afin d’améliorer la représentativité des femmes et de lutter contre les stéréotypes de genre dans l’enseignement supérieur, une attention particulière est accordée à l’inclusion des femmes dans plusieurs activités du projet.

Ces actions s’organisent en quatre grands volets :
• Sur le E-learning, pour renforcer l’offre de formation en ligne des deux structures bénéficiaires ;
• Sur les Infrastructures et Équipements, pour fournir aux enseignants et aux étudiants un accès à la plateforme d’apprentissage en ligne de l’université avec un débit suffisant ;
• De partage de connaissances, pour échanger sur les expériences et bonnes pratiques entre structures d’enseignement supérieur et de recherche proposant une offre e-learning ;
• De plaidoyer pour convaincre les décideurs de soutenir durablement les solutions de connectivité et de e-learning mises en place par le projet à une échelle locale et de passer à l’échelle nationale.

ORGANISATION

La gouvernance du projet est structurée en 3 niveaux d’action :

• Le niveau de direction est assuré par les porteurs de projets, l’IRD et WACREN.
• Le niveau de prise de décision est assuré par le comité de pilotage composé des deux porteurs du projet, de l’AUF chargée de coordonner le volet E-Learning du projet, des deux universités bénéficiaires, et potentiellement d’experts externes.
• Enfin, la mise en œuvre est assurée par l’ensemble des acteurs du projet (d’autres partenaires potentiels pourront être sollicités).

PARTENAIRES

WACREN : Le réseau de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dédié à l’éducation et la recherche (WACREN) a pour mission de construire et d’exploiter une infrastructure réseau de classe mondiale, de développer des services de pointe, de promouvoir la collaboration entre les organismes nationaux, régionaux, internationaux de recherche et de l’éducation, et de renforcer la capacité de la communauté REN.

L’Université Virtuelle du Burkina Faso : L’Université Virtuelle du Burkina Faso (UV-BF) a été créée suite au décret présidentiel n°2018-1137/PRES/PM/MERSRSI/MINEFID du 19 Décembre 2018 avec une vocation ambitieuse de devenir un pôle d’excellence en matière d’enseignement à distance. Elle fait partie du programme présidentiel PNDES dont l’axe 2 est “Développer le capital humain” avec la promotion des TIC dans l’enseignement supérieur pour booster le secteur économique. L’UV-BF est une réponse directe à la situation géographique enclavée et au manque d’infrastructures et de ressources auxquels l’enseignement supérieur burkinabè est confronté.

L’Agence pour le Développement du Numérique du Bénin et l’Université pilote du Bénin : Dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021), le Bénin a comme objectif de généraliser l’usage du numérique par la formation et l’éducation des jeunes. Dans ce sens, le Bénin est membre du réseau WACREN et de AfricaConnect2 depuis le 1er Février 2019. A travers ces deux réseaux, le Bénin rejoint des communautés internationales de partage de compétences et de ressources pour le renforcement du numérique dans l’éducation et la recherche. Afin d’atteindre les objectifs fixés par le PAG, le Ministère du Numérique et de la Digitalisation, l’Agence pour la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) et l’Agence pour le Développement du Numérique (ADN) conduisent depuis l’année 2019 deux initiatives majeures (projets PEUPL et RBER) en faveur du e-learning et du raccordement en fibre optique des sites universitaires.

©Cultural Video Production LTD/Fredrick Ochieng

RÉSULTATS / IMPACTS

Une cinquantaine d’enseignants-chercheurs au Burkina Faso et au Bénin sont formés et accompagnés jusqu’à la production d’au moins un cours (unité d’enseignement) chacun. Les enseignants sont autonomes pour concevoir et diffuser les cours en e-learning.

La connectivité réseau et les plateformes d’apprentissage de l’UVBF et de l’ADN au Bénin sont renforcées : environ 1 000 étudiants burkinabè et béninois se connectent et utilisent à distance une offre de formation en ligne de qualité.

Le partage de connaissances se déroulent entre les deux pays, voire à l’échelle de la région (via WACREN) : les décideurs sont convaincus de la pertinence du dispositif déployé pour passer à l’échelle nationale.