Santé

COVID – Connectivité et informations pour les services de santé et petits entrepreneurs en milieu rural

Plus d’un an après l’avènement de la pandémie du COVID-19, le Sénégal connait des bouleversements qui n’épargnent aucun secteur ; de l’économie à la santé en passant par le social.
La crise actuelle du COVID-19 pousse nombres d’acteurs à réfléchir á des solutions innovantes pour faire face á ce contexte exceptionnel, l’utilisation des outils numériques/digitaux étant l’une d’entre elles.
Afin de lutter contre cette situation, Oxfam au Sénégal et ses partenaires ont développé un projet de 24 mois qui, depuis août 2021, participe à la réduction de la vulnérabilité des communautés ciblées en cette période de Covid-19.
Le projet contribue á collecter des données brutes sur les inégalités dans l’accès aux services sociaux de base (santé, protection sociale) et dans le numérique pour permettre la mise en place des solutions digitales pérennes qui pourront être développées sur le moyen et le long terme.

 

CONTEXTE

Le secteur de la Santé est particulièrement affecté par la crise du COVID-19 pour un ensemble de raisons liés à un manque important de ressources humaines, matérielles et financières. De même, les Micro, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) sont particulièrement touchées et les activités génératrices de revenus affectées par la situation. En raison d’une sous-utilisation des services digitaux, les MPME ont des difficultés à s’adapter, raison pour laquelle l’adoption d’outils digitaux pourrait être un moyen de survie pour ces entreprises en temps de crise.

La faiblesse des moyens de l’Etat, surtout á un niveau local, est exacerbée par la pandémie avec peu de ressources allouées aux centres de santé ainsi que l’inexistence a un niveau local de mécanisme d’appui au MPME. En effet, l’Etat se concentre sur la réponse á l’urgence alimentaire et sanitaire de la crise plutôt qu’á la fourniture de services dans ces secteurs.
Il est donc urgent d’agir pour assurer une meilleure transition post-covid !

ACTION

Oxfam au Sénégal a développé un projet de 24 mois qui participe à la réduction de la vulnérabilité des communautés ciblées en cette période de Covid-19. Le projet contribue á collecter des données brutes sur les inégalités dans l’accès aux services sociaux de base (santé, protection sociale) et dans le numérique pour permettre la mise en place des solutions digitales pérennes qui pourront être développées sur le moyen et le long terme.
Pour contribuer á répondre à l’acuité des problématiques de violences faites aux femmes et aux filles, d’éducation, de santé ainsi que d’activités génératrices de revenus, le projet s’articule autour de ces objectifs :
a- Amélioration de l’accès et des services de connectivité pour les bénéficiaires ciblés dans les secteurs de la santé et des MPME afin d’améliorer leur capacité à faire face à la crise COVID-19 et anticiper une relance (travailleurs, administrations)
b- Les services numériques sont renforcés pour favoriser la continuité, la qualité et la résilience des services d’éducation et de santé (capacités des travailleurs, adoption d’applications et d’usages.)
Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet INEDIT, financé par l’AFD. Il cible les mêmes régions que le projet INEDIT, á savoir Kolda et Tambacounda. Cependant, l’importance donné à l’aspect digital au sein de ce projet permettra á l’intervention de se faire á une plus grande échelle et touchera le département de Tambacounda et les départements de Kolda et de Medina Yoro Foulah qui est l’un des plus enclavé du Sénégal.

A titre de comparaison, le projet INEDIT intervient auprès de 16 GIE et l’idée avec ce financement additionnel serait d’élargir auprès de 5 GIE supplémentaires dans le département de Médina Yoro Foula.

ORGANISATION

Oxfam est une confédération internationale de 20 organisations qui travaillent ensemble, avec des partenaires et communautés locales, dans plus de 90 pays.
Oxfam est un mouvement mondial de personnes qui ne vivront pas avec l’injustice de la pauvreté. Nous croyons au pouvoir des citoyens travaillant ensemble pour un monde plus juste. Un monde où les gens peuvent rester en sécurité en cas de crise et se remettre d’une catastrophe. Où chacun peut exercer ses droits en tant que citoyen à part entière et égal, avec une influence réelle sur les décisions qui affectent leur vie. Un monde où les générations futures ne connaissent aucune pauvreté.
Nous construisons cet avenir positif maintenant et en Afrique de l’Ouest. Pas seulement pour quelques privilégiés, mais comme un droit pour tout le monde.

PARTENAIRES

L’intervention prévue s’appuie sur le dispositif d’acteurs communautaires et de start-up numériques des projets en cours entre Oxfam et ses partenaires :
a- La Lumière à Tambacounda
b- 7a Mareewe à Kolda
Ensuite, se basant sur une relation de partenariat en cours, le projet collabore avec la start-up digitale VIAMO sur des aspects digitaux innovants comme l’utilisation des IVR/SMS (pour les campagnes de sensibilisation et de communication sociale).

Guediawaye , Senegal (16 Mai, 2020) – Dans le cadre de l’appui apporte par la France en reponse a la crise du Coronavirus, l’Agence francaise de developpement (AFD) et l’Institut national de la sante et de la recherche medicale (Inserm) ont lance d’un dispositif conjoint visant a ameliorer la veille sanitaire et la prise en charge des cas suspects de Covid-19 dans 5 pays d’Afrique (Burkina-Faso, Cote d’Ivoire, Gabon, Mali, Senegal). Pour atteindre cet objectif, l’AFD a travaille avec ses partenaires de l’hopital Dalal Jamm a Guediawaye, Senegal. Professeur Couba Toure Kane (ici), a enseigne des webinaires, comme “Prelevement, acheminement et diagnostic au laboratoire,” qui etaient attendus par plusieurs partenaires de la sous-region.

RÉSULTATS / IMPACTS

Objectif Général : Contribuer à la riposte nationale et à la relance post COVID-19 en renforçant l’accès aux services de connectivité et á l’information dans les secteurs de la santé et des MPME (GIE/EPC), participant ainsi à la réduction de la vulnérabilité et des inégalités des communautés ciblées en particulier les femmes et les filles par des actions terrains et de plaidoyer.

Objectif spécifique 1 : Renforcer l’accès á la connectivité des secteurs de la santé et des MPME en lien avec les défis posés par le COVID-19 par le biais de l’utilisation d’outils digitaux tout en attirant l’attention des décideurs et operateurs privés sur le problème des zones non-connectées au Senegal.

Résultats Attendus
● Les communautés rurales enclavées sont équipes avec du matériel informatique (tablettes et smartphones) permettant l’accès à une information sure et utile dans les secteurs de la santé.
● La fracture numérique est réduite entre les zones rurales de Kolda et Tambacounda et les zones urbaines.
● Des données sont disponibles et permettent des actions de plaidoyer au nom des populations.
● Les différentes parties-prenantes étatiques, du secteur privé et de la communauté internationale sont engagées dans un dialogue constructif.

Objectif spécifique 2 : Accompagner les services de santé dans leur transition digitale.

Résultats Attendus
● Les plateformes d’information et de sensibilisation mises en place améliorent considérablement l’accès á des services de qualité.
● Les acteurs cibles sont en mesure d’utiliser efficacement ces plateformes

Objectif spécifique 3 : Accompagner les MPME (avec un focus sur les entreprises dirigées par des femmes) dans leur transition digitale afin d’assurer une continuité dans leurs services pendant la pandémie de COVID-19

Résultats Attendus
● Les MPME sont dotés d’outils digitaux permettant d’assurer la continuité de leurs activités génératrices de revenus (MPME).
● Des partages d’expériences au sein de la sous-région permettent une mise a l’échelle/démultiplication des actions
Bénéficiaires directs :
● 3 centres de santé de référence au niveau district
● Bénéficiaires directs : 9 personnes (Responsable du système d’information / Responsable des soins de santé / Maitresse sage-femme par centre de sante)
● 21 postes de santé (1 par commune)
● Bénéficiaires directs : 84 personnes. L’infirmier(e) chef de poste, l’agent en charge de la maternité et 2 agents communautaires (agent de sante communautaire / matrone) de chaque poste de santé.
● 21 GIE
● Bénéficiaires directs : 105 personnes dont 84 femmes (Les 5 membres du bureau exécutif de chaque GIE)

Bénéficiaires indirects :
● 243 005 Femmes entre 15-49 ans dans les 3 départements cibles par le projet.
● 98 235 enfants entre 0-5 ans dans les 4 districts cibles par le projet.
● Ensemble des membres du GIE : 630 dont 504 femmes (30 membres par GIE)
● Ministère de l’Économie numérique, des postes et des Télécommunications,
● Secteur privé Sénégalais (opérateurs mobiles/internet)
● Bailleurs de fonds
● Société civile

 

Dans la même thématique